Connexion

  1. Accueil
  2. >
  3. Pathologies

 

Les pathologies prises en charge par la Filière TETECOU


 

 

La Filière TETECOU prend en charge l'ensemble des malformations de la tête, du cou et des dents.

Ces malformations existent soit sous forme isolée soit associées à un ou plusieurs signes cliniques de manière fortuite ou identifiées dans une forme syndromique.

Ces pathologies sont le plus souvent présentes à la naissance (malformations congénitales) ou acquises durant les premières semaines de vie.

Elles peuvent engager le pronostic vital (respiration et alimentation difficiles) et provoquer des troubles fonctionnels (visuel, auditif, du langage, etc.), morphologiques et psychologiques.

Les situations de handicap, notamment esthétiques, générées par ces pathologies altèrent la qualité de vie et sont susceptibles de perturber la vie familiale, l’inclusion sociale, scolaire et professionnelle.


 

Plus de 2 100 pathologies malformatives de la tête, du cou et des dents ont été recensées, parmi lesquelles :

  • des malformations cranio-faciales (craniosténoses, syndrome de Nager, etc.)

  • des malformations faciales (fentes de la lèvre et/ou du palais, paralysies faciales, malformations vasculaires, syndrome de Treacher-Collins, syndrome de Goldenhar, etc.)

  • des malformations ORL et cervico-faciales (aplasie de l'oreille, paralysie du larynx, atrésie des choanes, papillomatose respiratoire récurrente, etc.)

  • des malformations rares de la bouche et des dents (agénésie dentaire, amélogenèse imparfaite, etc.)

  • des maladies rares à l'origine de troubles respiratoires et alimentaires du nouveau-né (syndrome de Pierre Robin, syndrome CHARGE, etc.)


 

Elles sont provoquées par divers facteurs qui, parfois peuvent se combiner :

  • anomalies génétiques
  • maladie maternelle au cours de la grossesse

  • infection, accident vasculaire, exposition à des produits chimiques ou des médicaments pendant la vie fœtale

 

Souvent diagnostiquées avant la naissance (en anténatal) ou à la naissance, leur prise en charge, essentiellement chirurgicale, s’effectue chez le nouveau-né ou plus tard et ce jusqu’à la fin de la croissance (18 – 20 ans), dans des réseaux  spécialisés par type de malformations (CRMR et CCMR)

 

Ces réseaux s'appuient sur une pluridisciplinarité des expertises aussi bien chirurgicales (chirurgiens maxillo-facial, plastique, ORL, dentaires, neurochirurgiens, etc.), médicales (pédiatre, phoniatre, etc.) que paramédicales (infirmier spécialisé, orthophoniste, etc.), médico-sociales et sociales (assistant social, éducateur spécialisé) ainsi qu’une prise en charge psychologique (psychologues).

LIENS UTILES :

Orphanet